Dans le cadre du projet Veille Citoyenne du Programme d'Action du Gouvernement,

financièrement appuyé par Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), le réseau Social Watch Bénin a organisé le vendredi 11 mai 2018 à Bénin Royal Hôtel un forum sur l’Open Budget et le processus d’adhésion du Bénin à l’Open Government Partnership (OGP).

Examiner la mise en œuvre de l’Open Budget au Bénin afin de contribuer à son amélioration d’une part, et faire l’état des lieux du processus d’adhésion du Bénin à l’Open Government Partnership d’autre part. Tels sont les objectifs du forum organisé par Social Watch Bénin et auquel ont pris part aussi bien des représentants du gouvernement, des responsables d’institutions de la République, des chefs de missions diplomatiques que des membres d’organisations de la société civile.

Dans son allocution de bienvenue aux participants du forum, Mme Blanche Sonon, présidente de Social Watch Bénin, a mis l’accent sur l’intérêt que son institution accorde aux données ouvertes vu leur importance pour la recherche scientifique, la croissance économique et l’amélioration de la gouvernance dans un pays. C’est pourquoi, souligne-t-elle, « Social Watch ne saurait laisser passer l’occasion de l’Open Gov Week 2018 sans chercher à connaître l’état des lieux des actions menées par les autorités béninoises en faveur de l’Open Data en général et de l’Open Government Partnership (OGP) en particulier et de faire, à l’endroit du Gouvernement, le plaidoyer nécessaire ».

Pour finir, elle a  souhaité voir les gouvernants plus attentifs aux besoins d’informations pour mieux comprendre les actions de développement entreprises dans l’intérêt des populations à la base.

Pour SEM Kiyofumi KONISHI, Ambassadeur du Japon près le Bénin, qui s’est réjouit de l’organisation d’un tel forum, l’ouverture des données est un indicateur de transparence et de redevabilité dont son pays tiendra de plus en plus compte pour accompagner les projets de développement au Bénin.

Quant à M. Rufino d’Almeida, directeur de cabinet du ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, il a rassuré l’assistance de la volonté du gouvernement à diffuser les données publiques et souligné les efforts faits en ce sens. A cet effet, il cite l’élaboration du budget citoyen, la publication du budget de l’Etat et des marchés publics et promet pour très prochainement la publication de l’exécution du budget de l’Etat.

Deux panels portant l’un sur la transparence budgétaire et l’autre sur l’Open Government Partnership ont retenu l’attention des participants au forum. En effet, au niveau du premier panel, les résultats de l’enquête IBP de 2017 ont été présentés par M. Dieudonné Houinsou, secrétaire exécutif de Social Watch avant que M. Pierrot Sego aborde les progrès réalisés par le Bénin et les défis à relever. La question de la justice financière, une préoccupation de tous les participants, a été développée par l’ancien Président de la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, M. Maxime B. Akakpo qui note que des efforts restent à fournir pour y parvenir.

Le second panel a été l’occasion pour M. Teg-Wende Idriss Tinto, membre de Open Knowledge du Burkina Faso de partager avec l’assistance l’expérience du Burkina Faso quant à son adhésion à l’OGP  et de faire le point, avec M. Romel Hazoumé de l’agence des services et systèmes d’information, des efforts consentis par le gouvernement pour une ouverture des données au Bénin.

Agenda

Vidéo